Le Waterloo Ducks rejoint le Dragons en quarts de finale

Les Brabançons avaient une sérieuse revanche à offrir à leurs supporters après la triste prestation proposée, dimanche, à Brasschaat, lors du quart de finale aller en division d’honneur. Mais opposés à Surbiton, finaliste malheureux du championnat anglais, le week-end dernier, ils savaient que cette rencontre ne serait pas évidente face à un adversaire robuste. Le premier quart d’heure était assez pauvre en occasions car aucune des deux équipes ne semblait vouloir s’exposer trop rapidement à son adversaire. Waterloo obtenait néanmoins un premier penalty mais la tentative de Gauthier Boccard passait à côté de la cage.

Privé de Guillaume Van Marcke (qui s’est à nouveau blessé gravement au genou, hier, à l’entrainement), le Watducks prenait le jeu à son compte mais ne parvenait à se montrer réellement dangereux. Les Anglais étaient attentistes et espéraient une erreur pour se lancer à l’assaut du but de Vincent Vanasch. Et à la 23e minute, sur sa première véritable incursion dans le cercle belge, Surbiton trouvait l’ouverture via David Goodfield isolé au point de stroke.

Ce but avait le mérite de réveiller les joueurs de Xavier De Grève qui obtenaient 2 belles possibilités, coup sur coup. Un nouveau penalty de Gauthier Boccard loupait sa cible et un tir de Louis Capelle était repoussé par Harry Gibson. Mais, c’est finalement à la 26e minute que Renaud Pangrazio récupérait une balle dans l’axe et envoyait un tir en revers puissant qui terminait sa course au fond des filets anglais. Juste avant le retour aux vestiaires, les Brabançons héritaient de 2 nouveaux p.c. mais le score restait inchangé.

Photo : Frank Uijlenbroek WorldSportPics/EHL

Pour la seconde période, le message était clair. Il fallait jouer beaucoup plus vite et enchaîner pour avoir une chance de surprendre Surbiton. Mais le Watducks n’était guère plus inspiré et le public n’avait pas grand chose à se mettre sous la dent durant ce 3e quart d’heure réellement soporifique.

Le 4e quart débutait avec un premier penalty pour les Anglais mais Vincent Vanasch s’interposait et touchait sa première balle de la rencontre. A la 54e minute, sur le deuxième p.c., le gardien des Red Lions devait à nouveau s’employer pour repousser le danger. Les minutes s’égrainaient mais le score ne changeait plus (1-1). C’est donc les Shoot-outs qui allaient donc déterminer le nom du vainqueur. A cet exercice, c’est le Waterloo Ducks qui se montrait le plus agile avec un excellent Vincent Vanasch qui stoppait deux tentatives anglaises (4-2).

« Cette victoire fait un bien fou, soulignait d’emblée Gauthier Boccard au moment de rencontrer les journalistes. Ces 2 derniers jours nous ont permis de beaucoup discuter et de réagir. Nous avons eu des discussions honnêtes et franches qui nous ont permis d’afficher un tout autre visage que dimanche face au Dragons. Nous n’avons pas eu beaucoup d’occasions mais nous avons tout de même dominé le jeu en passant plus de temps dans leur moitié de terrain. Nous avons tout de même contrôlé les échanges en gardant la balle. Nous sommes prêts pour le prochain match. Nous avons une revanche psychologique à prendre face aux Anversois. Il n’y aura pas de favoris lors de ce quart de finale. Cela va se jouer sur des détails comme toujours à ce niveau. »

Samedi, les Brabançons retrouveront donc le Dragons en quarts de finale avec la certitude qu’il y aura bien, une nouvelle fois, un club belge dans le Final 4 de l’EHL.

Laurent Toussaint (à Eindhoven).

Photo : Frank Uijlenbroek WorldSportPics/EHL.

Commentaires