LE DRAGONS A BIEN SA PLACE DANS LE TOP EUROPÉEN !

Ils l’avaient annoncé à l’entame du week-end et ils ont atteint leur objectif avec panache. Le Dragons a obtenu sa revanche après sa terrible désillusion de l’an dernier et son élimination en quart de finale face aux même Anglais de Reading (aux shoot-out) pour atteindre le Final 4, comme Louvain en 2009. Un succès plein de panache  qu’il laisse aussi entrevoir de merveilleuses perspectives pour la suite de la compétition.

Avec ce groupe extrêmement talentueux mais aussi avec des internationaux pouvant faire la différence comme Florent Van Aubel, impérial en milieu de terrain, ou Loïck Luypaert, majestueux dans la gestion de la défense et à la relance, les Anversois peuvent certainement rêver d’une place en finale.

Mais avant de se projeter vers le dernier week-end du mois de mai, lors duquel les joueurs d’Eric Verboom tenteront d’écrire une nouvelle page de leur histoire (à Amsterdam ou à Hambourg selon toutes vraisemblances), il faut souligner l’excellente gestion des performances réussies par les champions de Belgique au cours de ces trois jours.

« Nous avons toujours eu en tête ce quart de finale même avant d’aborder le match de samedi face au Dinamo Elektrostal, reconnaissait Manu Leroy, dans le couloir menant aux vestiaires. Nous savions que nous l’emporterions face aux Russes et que le match capital de ce week-end aurait lieu ce lundi, et ce, peu importe notre adversaire. Mais face à Reading, nous savions qu’il faudrait se montrer extrêmement disciplinés pour  éviter un nouveau drame. Et je suis resté très serein, même lors des prolongations. Je savais que nous finirions par émerger. » Car même si le Dragons a parfois été mis en difficultés, il a triomphé en équipe. Chaque joueur a travaillé avec acharnement pour conserver la structure même lorsqu’Andy Watts a remis les deux équipes à égalité. Stephen Butler avait, de son côté,  ouvert le score à la 22e minute sur la toute première occasion  des Anversois.

Lors des prolongations, Jeffrey Thys puis Renaud Pangrazio (alors que les Anglais avaient fait sortir leur gardien pour recoller au score) offraient finalement ce succès amplement mérité à leurs bouillants supporters qui avaient une nouvelle fois transformé le stade de Rotterdam en véritable chaudron. « C’est une magnifique victoire collective, poursuivait de son côté, Felix Denayer. Cela fait maintenant deux saisons que nous pouvons nous appuyer sur un groupe  de 18 joueurs . Arthur Van Doren, Mathew Cobbaert et Manu Stockbroeckx ont encore démontré toute l’étendue de leur talent malgré leur jeune âge. »

Le Dragons va, à présent, se reconcentrer rapidement sur le championnat pour tenter de s’assurer au plus vite d’un ticket pour la sixième édition de l’EHL en terminant à la première place lors de la saison régulière. Ensuite, il tentera de briguer un troisième titre consécutif avant d’affronter Hambourg lors des demi-finales, le 26 mai prochain. « Nous n’allons pas simplement nous contenter de figurer dans ce Final 4, concluait encore le capitaine Jeffrey Thys. Nous voulons y disputer la finale et remporter ce titre. Et nous allons tout mettre en œuvre pour y parvenir. »

Laurent Toussaint (à Rotterdam), In le Soir, Mardi 10 avril 2012


© Frank Uijlenbroek

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.