Le Dragons visera l’or lors du Final 4

Même s’il a souffert et dû faire le gros dos durant sept minutes face au Racing, vendredi, le Dragons n’a pas réellement été mis en difficultés durant tout ce week-end pascal d’EHL. En effet, après avoir éliminé leurs rivaux du championnat de Belgique (2-1), les protégés de Jean Willems ont tranquillement négocié leur quart de finale face au Racing Club de France, tout heureux de se retrouver pour la première fois de son histoire à ce stade de la compétition. Et après s’être heurtés à un véritable mur durant 21 minutes, les Anversois ont dégoûté les Parisiens en inscrivant quatre buts en seulement huit minutes. La partie était pliée à la pause et le Dragons pouvait terminer la rencontre en roue libre (5-1).

Felix Denayer, le capitaine anversois, était d’ailleurs plutôt satisfait de son équipe à l’issue de ce week-end européen. « Nous savions que nous devions rester patients face aux Français. Vendredi contre les Bruxellois, nous étions un peu tendus. Nous savions que ce serait l’étape la plus compliquée à franchir lors de ce KO 16. On ne s’est d’ailleurs pas réellement trouvés sur le terrain. Nous n’étions pas assez sereins. Mais, lors du quart de finale, nous avons disputé un excellent quart d’heure et cela a suffi. »

Le Dragons disputera donc le Final 4 à Brasschaat, les 3 et 4 juin, et il affrontera les Allemands du Rot-Weiss Cologne, tandis que les Néerlandais d’Oranje-Rood retrouveront les Anglais de Wimbledon en demi-finale. Un rendez-vous dont le club, les joueurs et les supporters rêvent déjà depuis des semaines dans un stade de 5.000 places. « Nous avons déjà eu l’honneur d’être champions, la saison dernière, sur notre terrain, reconnaît Felix Denayer. C’est un moment dont on rêve tous. Disputer le Final 4, c’est déjà incroyable en soi. On se réjouit pour l’atmosphère qui va régner sur Brasschaat durant ce week-end de Pentecôte. C’est évident qu’il y a pas mal d’attentes concernant cette finale. Nous avons déjà remporté deux fois la médaille bronze et une fois l’argent. Naturellement, nous viserons l’or. Ce serait encore plus beau de le faire à la maison et d’être le premier club belge à remporter l’EHL. La motivation est là et nous allons travailler très dur pour atteindre cet objectif. »

Mais avant cela, les Anversois tenteront d’abord de s’adjuger un troisième titre national consécutif. Déjà assurés de la première place après une saison constante et appliquée, ils donneront tout pour coiffer, à nouveau, les lauriers, sur le terrain de Louvain, le dimanche 21 mai. « C’est vrai que la saison commence pour nous… Je ne sais pas si nous sommes les grands favoris pour le titre. La compétition belge a atteint un niveau exceptionnel. Nous sommes peut-être les plus expérimentés et les plus réguliers mais dans les moments clés, ce sont les détails qui font la différence. Mais c’est clair que nous voulons remporter un nouveau titre de champion. Nous avons les cartes en main pour atteindre nos objectifs et gérer au mieux cette période. Nous rêvons du doublé championnat – EHL même si nous sommes attendus au tournant. »

Et ce qui pourrait faire la différence, c’est la motivation confirme Felix Denayer. Le groupe parvient toujours à se sublimer à ce moment de la saison. « Les joueurs montent en puissance à cette période. Cela commence deux ou trois semaines avant l’EHL. Ce n’est pas pour les rencontres de début de championnat que l’on joue mais bien les derniers. Lors des entraînements, il y a plus d’envie. L’exigence est très importante entre joueurs. Cela devient même parfois limite lors des sessions car tout le monde a envie de bien faire et met beaucoup d’engagement et d’intensité dans les duels. On va un peu relâcher la pression durant les prochains jours pour remonter en puissance et évoluer à 110 % dès l’entame des Playoffs. »

Voilà qui promet donc des demi-finales et un dernier week-end réellement passionnant. Les adversaires du Dragons sont avertis et devront présenter de sérieux arguments sur le terrain pour les priver d’un possible doublé historique.

Laurent Toussaint (à Eindhoven), In Le Soir, mardi 18 avril 2017.

Photo : EHL/Frank Uijlenbroek.

Commentaires