ALEXANDRE DE SAEDELEER : « BEESTON EST UN GROS MORCEAU ! »

En octobre dernier, le Waterloo Ducks, champion de Belgique en titre, avait terminé en tête du groupe C lors du premier tour de l’EHL, à Lille. Les Brabançons s’étaient imposés face aux polonais de l’AZS Politechnika Poznan (3-1) et face aux Allemands d’Uhlenhorst Mülheim (sur le même score). Et grâce à cette première position, et leur statut de tête de série, Alexandre De Saedeleer et ses coéquipiers espéraient éviter une grosse cylindrée pour les huitièmes de finale de la compétition. Malheureusement, Beeston (champion d’Angleterre en titre) ne sera certainement pas à prendre à la légère en avril prochain, pour le KO16.

 Alexandre, Beeston, bon ou mauvais tirage ?
« Je pense que c’est un bon tirage sans être le tirage idéal puisque l’on aurait pu jouer contre des équipes plus faibles. Néanmoins Beeston reste un gros morceau contre lequel il faudra être à 100%. Nos expériences passées dans la compétition prouvent qu’il faut être présent le Jour J

En cas de qualification, vous tomberez peut-être sur le Racing ?
« Si nous passons le cap des huitièmes de finale, ce qui est l’objectif, nous affronterons soit le Racing soit Cologne. On peut dire que l’on évite les hollandais dans cette partie de tableau donc ce n’est pas une mauvaise nouvelle. Mais pensons d’abord à ce premier match sans nous préoccuper de la suite de la compétition. »

Votre objectif est donc de passer encore au moins un tour ?
« Cet objectif des quarts de finale nous échappe depuis de nombreuses années. Ensuite, si nous passons cet écueil, nous disposons d’un groupe assez mature pour être prêt mentalement pour la suite ! »

Entretien : Laurent Toussaint


© Frank Uijlenbroek – EHL

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *