TOUT AU BOUT DU SUSPENS…

Quel magnifique spectacle que celui offert par le Waterloo Ducks et le Dragons lors de la manche retour des demi-finales de Playoffs ! Les amateurs de hockey se sont littéralement régalés en assistant à cette finale avant la lettre entre deux équipes qui n’ont jamais calculé et qui ont proposé un jeu attractif, spectaculaire et extrêmement offensif. Après la manche aller qui avaient vu les Brabançons s’imposer logiquement à Brasschaat, samedi après-midi, sur le plus petit écart (1-2), la rencontre de ce dimanche était plus ouverte que jamais. Les champions de Belgique étaient d’ailleurs fort bien conscients que ce très léger avantage ne leur offrirait que très peu de marge de manœuvre face à un adversaire qui vendrait chèrement sa peau.

Le Watducks décidait donc de prendre le match en main et à la 11e minute, Manu Leroy devait déjà se retourner après avoir malencontreusement dévié une balle de Maxime Luycx dans ses propres filets. Mais l’équipe locale ne souhaitait pas se contenter de cet avantage et continuait à pousser. Pourtant, juste avant la pause, sur la première véritable occasion anversoise, Florent Van Aubel égalisait d’une magnifique déviation.

Après la pause, les évènements s’accéléraient. Le marquoir s’affolait et le score passait de 1-1 à 3-5 en trente minutes. Six buts et un match qui devenait complètement fou. Les Anversois venaient de combler leur retard et étaient en bonne position pour disputer une quatrième finale consécutive. Mais c’était sans compter sur son adversaire du jour qui lançaient toutes ses forces dans la bataille. Et alors que le chronomètre égrenait les dernières secondes de la partie, Maxime Luycx envoyait une balle puissante dans le cercle que Manu Leroy, décidément bien malheureux lors de cette demi-finale, déviait dans son but. Il restait alors une seconde à jouer. Waterloo arrachait les prolongations.

La rencontre pouvait à tout moment basculer d’un côté comme de l’autre. Et après que la balle touche la latte de Vincent Vanasch sur une tentative de Maurice Dubois, John John Dohmen était bien décalé dans le cercle pour fusiller le gardien adverse et offrir une nouvelle finale à ses couleurs.

« C’était un match très intense, reconnaissait Florent Van Aubel. Même si nous étions les plus forts et que nous méritions de nous qualifier, c’est notre adversaire qui disputera la finale. C’est une immense déception mais nous allons rapidement nous reconcentrer pour décrocher ce ticket EHL. » John John Dohmen était lui tout sourire vu le dénouement de la partie. « C’était un match de dingue. Nous avons une fois de plus prouvé que nous avions un terrible collectif. Il faudra être très forts pour nous empêcher de remporter un nouveau titre. »

Laurent Toussaint, In le Soir, lundi 15 avril 2013.

Watducks - Dragons © Philippe Demaret - Okey.be
© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

2 Comments

  1. Reply Post By gonzague klein

    Etonnant que les entrées étaient payantes pour les match au Léo et à Waterloo alors que l’entrée était gratuite au Dragons… directives différentes entre les deux ligues ???????
    Si le Wadu avait été éliminé, cela aurait été marrant de voir le Racing affronter le Dragons à Waterloo et il n’y aurait pas eu de match pour la troisième place ehl. Cela n’aurait pas été bon pour les finances….
    On parle de plus en plus d’argent dans le hockey…
    Dragons a perdu : bon pour la fédé et le wadu.

  2. La video du match est-elle disponible ?

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *