Marc Coudron : « La scission sera peut-être une passage obligé ! »

Avec la qualification olympique acquise pour les Red Lions et une chance toute relative pour les Panthères de les rejoindre à Londres via le tournoi qualificatif, organisé au Beerschot, l’an prochain, les défis sont nombreux pour la Fédération. Petit état des lieux avec le Président Marc Coudron. « Ce n’est pas une année mais bien quatre qui s’annoncent décisives pour notre discipline. Après les Jeux de Londres, nous organiserons le Championnat d’Europe au Braxgata en 2013 puis nous essayerons de nous qualifier pour la Coupe du Monde organisée aux Pays-Bas. Ensuite, ce sont le prochain Euro et les Jeux de Rio qui pointeront déjà le bout de leur nez. Ce sont cinq saisons exceptionnelles qui nous attendent. »
Et pour être à la hauteur de ces nombreux défis qui l’attendent, l’ARBH va mettre sur pied différents chantiers durants ces prochaines semaines. « Nous désirons franchir un nouveau cap au niveau de la communication et du marketing. Vu les qualités de nos sponsors, il faut que nous puissions proposer encore plus de qualitatif dans l’organisation de nos événements. Que ce soit pour les finales de Playoffs ou pour les matchs de nos équipes nationales, il faut atteindre un niveau d’exigence encore plus important. Mais attention, il est toutefois capital de trouver un juste milieu et de pas perdre son âme. »
La Fédé va également tenter d’attirer de nouveaux partenaires pour augmenter la manne financière dont elle disposera à l’avenir. Aujourd’hui, la somme tourne autour de 420.000 euros mais la volonté est d’atteindre rapidement les 500.000 euros. A côté de cela, il faudra parvenir à contrôler l’augmentation du nombre de membres. « Nous voulons continuer à croître. Nous devrions être 27.000 à la fin de la saison et sans doute 30.000 en 2013. Il faut travailler sereinement pour continuer à proposer un encadrement de qualité à ces nouveaux membres. Je prône donc une croissance régulière mais pas exponentielle car il faudra que les infrastructures suivent… »
Et c’est là que les choses se compliquent pour la Fédération belge de hockey qui est encore la seule 100% unitaire dans notre pays. Une situation qui pose de sérieux problèmes puisque cela empêche la discipline de toucher de subsides de l’Adeps, et de son pendant néerlandophone le Bloso. « La scission sera peut-être un passage obligé.  Nous travaillons actuellement sur le dossier. Il existe des points positifs et négatifs. Il s’agit d’une des pistes que nous allons étudier. Mais ce sont les clubs qui auront de toute manière la décision finale entre les mains. Toutefois, il faudra bien expliquer qu’il s’agira d’une décision radicale et qu’il ne sera plus possible de revenir en arrière. Il faut que ces changements soient profitables à tous, des Ecureuils aux Gentlemen. Il s’agit d’un projet sur deux ans. Nous pourrons présenter les meilleures options à nos membres entre les Jeux de Londres et de Rio. »

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi 19 septembre 2011.


© ARBH

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *