LOÏCK LUYPAERT VEUT FRANCHIR UN NOUVEAU CAP À KAMPONG

Le transfert du défenseur anversois vers la Hoofdklasse n’est certainement pas une surprise. Convoité depuis plusieurs mois par plusieurs équipes du top depuis ses performances remarquées en EHL, l’an dernier (il a terminé à la première place du classement des buteurs de la compétition), le Red Lions a décidé de relever de nouveaux défis dans le meilleur championnat du monde en venant gonfler encore un peu plus la colonie belge aux Pays-Bas.

Loïck, c’était le bon moment pour enfin sauter le pas ?
« L’idée de rejoindre la Hoofdklasse me trotte en tête depuis l’année dernière lorsque j’ai été contacté par plusieurs clubs après notre bon parcours en EHL. J’avais pris la décision de rester au Dragons parce que je n’étais pas encore totalement prêt à effectuer le grand saut. Je suis content d’avoir pu réfléchir durant un an et d’avoir eu la possibilité d’évoluer encore une saison dans noter championnat. J’espère pouvoir terminer cette histoire en beauté et offrir ainsi quelque chose en retour au club qui m’a offert de magnifiques moments durant 5 ans. »

Tu as discuté avec beaucoup de clubs ?
« J’ai été contacté par plusieurs équipes néerlandaises dès le mois de décembre mais cela a pris du temps avant que cela ne se concrétise car j’attendais une sorte de déclic. »

Pourquoi avoir finalement opté pour Kampong ?
« Kampong est l’un des derniers clubs à m’avoir contacté. Et dès les premières discussions, j’ai enfin ressenti ce sentiment que j’attendais. Le coach, Alexander Cox, veut jouer un jeu offensif et sa vision du hockey est similaire à la mienne. A côté de cela, je peux réellement offrir un plus à ce groupe qui disputera les Playoffs pour la deuxième fois d’affilé. »

La Hoofdklasse constitue réellement un pas avant par rapport à la division d’honneur ?
« Honnêtement, pour le moment, je peux pas  réellement te répondre puisque je n’ai qu’une vision extérieure de la compétition néerlandaise. Mais quand je vois la progression et l’évolution de joueurs comme Tom Boon ou Elliot Van Strydonck après une saison en Hoofdklasse, je ne peux que conclure que le niveau est bien plus élevé. Je veux continuer à progresser comme je l’ai fait depuis mon échec de ma non-sélection pour les JO de Londres. Il était donc essentiel pour moi de franchir la frontière. Je jouerai chaque dimanche contre les meilleurs attaquants du monde et je pourrai me mesurer avec les meilleurs gardiens sur p.c. »

Le Dragons rencontrera le club néerlandais dans quelques semaines. Mais malheureusement, tu risques de ne pas être sur le terrain…
« Je passerai une échographie de contrôle ce soir afin de voir comment évolue ma blessure. Mais il y a de fortes chances que je puisse bien être présent sur le terrain pendant l’EHL et peut-être même plus tôt… Je travaille dur pour faire mon retour sur les terrains le plus vite possible. »

Entretien : Laurent Toussaint

Loïck Luypaert Red Lions
© Marc Lequint

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *