Leandro Tolini, la nouvelle arme de la Gantoise

A l’issue de la défaite face au Racing (1-4), Pascal Kina a souligné la faiblesse de son équipe sur penalty. Un constat que le Gantois a évidemment déjà dressé depuis plusieurs semaines et qui l’a poussé à chercher une solution pour la saison prochaine. Voilà pourquoi il a convaincu l’international argentin, Leandro Tolini (28 ans) de rejoindre la Gantoise dès cet été. « Nous avons besoin d’un penalty plus performant. Si nous avions converti au moins un p.c. sur 5, nous occuperions la deuxième ou la troisième place au classement même si ce n’est pas ce que nous visions en début de saison. Mais c’est bien d’être confronté aux manques à ce moment précis de la compétition et en occupant cette 5e place dans la hiérarchie. Voilà pourquoi nous avons besoin d’un joueur de la trempe de Tolini. C’est le deuxième sleepeur en équipe nationale derrière Gonzalo Peilat. Depuis 3 ans, il termine meilleur buteur du championnat espagnol avec le Club de Campo. »

L’Argentin avait effectué déjà un passage éclair par la division d’honneur durant la saison 2010-2011. C’était au Waterloo Ducks avec à la tête de l’équipe brabançonne un certain… Pascal Kina. Ce dimanche, Leandro Tolini a d’ailleurs permis à Madrid d’arracher un partage face à Terrassa en inscrivant le troisième but de son équipe sur penalty.

La Gantoise se renforcera également avec d’autres arrivées afin de viser une place dans le Top 4. « Je peux te confirmer qu’il y aura également deux autres arrivées. J’ai fait comprendre à mon président qu’il fallait se montrer réaliste pour viser les premières places en division d’honneur. Je veux également garder tous mes Belges et intégrer un jeune dans le noyau. C’est bien beau de dire qu’on veut être champion mais il faut mettre les moyens pour cela. Nous n’avons pas un si gros budget que cela à Gand. De plus, nous ne possédons pas encore une équipe qui permet d’attirer des joueurs comme certains autres clubs. Mais nous allons nous montrer patient. Nous disposerons d’une équipe compétitive. Mais il y aura huit équipes qui viseront une place dans le dernier carré. »

Laurent Toussaint

Commentaires