Le Waterloo Ducks veut renouer avec le titre de champion

Après leur élimination en quarts de finale de la défunte saison mais un premier titre européen conquis au panache, à Eindhoven, en avril dernier, les Brabançons doivent une revanche à leurs supporters. Durant l’été, Waterloo a transféré 3 joueurs pour pallier au départ de son milieu de terrain international, Simon Gougnard. Mais avec les arrivées de Tommy Willems, de Gaëtan Dykmans et d’Hugo Genestet, Xavier De Greve veut se montrer très ambitieux pour cette nouvelle saison.

Xavier, quelles sont les ambitions du Watducks cette saison ?
« On veut être champion. Nous le devons. Il est d’ailleurs grand temps (ndlr : le dernier remonte à 2014). Nous attendons cela depuis trop longtemps. Mais on s’est donné les moyens d’y parvenir ces dernières années. La saison dernière, nous avons perdu en quarts de finale face au Dragons après avoir dominé la saison régulière. Mais nous avons tout de même remporté le titre en EHL. J’espère que cette année sera la bonne pour renouer avec les lauriers nationaux. »

Tous les observateurs affirment que vous avez transféré malin.
« C’est vrai ? (Rires) Je les en remercie s’ils pensent cela. C’est effectivement ce que nous avons essayé de faire avec Maxime Luycx qui gère cela au club. Le départ de Simon Gougnard aura évidemment un impact sur notre jeu. Mais nous pourrons nous appuyer sur des joueurs de talent comme l’’international français Hugo Genestet. Il est très malin et il nous apportera énormément dans le jeu. Il nous manquait de la percussion à l’avant et nous avons trouvé la personne qu’il nous fallait avec Tommy Willems. Enfin, nous avons un buteur de talent avec Gaëtan Dykmans qui a un sens du goal affûté. »

Vous serez déjà prêts dès ce dimanche ?
« Il faudra nous laisser un peu de temps. Nous n’avons disputé que 3 rencontres de préparation avec le groupe au complet. Et là je dois me passer de Victor Charlet et de Renaud Pangrazio qui sont tous les 2 blessés. Mais je sens que nous pourrons être très forts. Il faudra toutefois travailler très dur aux entrainements pour y parvenir. Notre collectif est encore plus fort que la saison dernière. »

Quels sont les autres candidats au titre ?
« Le Dragons possède un groupe très intéressant. Je ne connais pas leur nouveau coach mais s’il parvient à diriger parfaitement cette somme d’individualités, cela risque de faire très mal. Mais il y a évidemment le Léo qui est le grand favori à sa succession. C’est lui qui est le principal candidat au titre. Je pense qu’il faudra également faire attention au Racing. Ils ont perdu plusieurs joueurs de grand talent mais je pense que cela va lui permettre de jouer sans pression. Il y a beaucoup de talent dans cette équipe. Ils pourraient être très fort. »

Le championnat sera saucissonné en 3 périodes. Cela change quelque chose ?
« Non, pas vraiment. Nous ne souhaitons juste pas nous mettre trop de pression sur les épaules trop rapidement. Nous allons évoluer en appliquant différents systèmes tactiques. Nous allons faire des essais lors des premières semaines et arriver fin prêt en quarts de finale. »

La compétition de division d’honneur est-elle aussi qualitative que certains le prétendent ?
« Le championnat de Belgique sera surtout plus équilibré que jamais et on aura certainement droit à quelques surprises. Tous nos jeunes sont déjà très performants dès l’âge de 20 ans. Ils ont tous très d’ambitieux même s’ils possèdent forcément moins d’expérience et de vista que leurs ainés. Ils sont très techniques. Le championnat de Belgique est plus tactique que celui de ses voisins. C’est pour cela que c’est très agréable de travailler comme coach dans notre pays. »

Entretien : Laurent Toussaint

Photo : Frank Uijlenbroek WorldSportPics/EHL.

Commentaires