Le Racing remporte le Five Feathers 2014

Les Bruxellois semblent prêts pour entamer la saison après sa victoire lors du tournoi international organisé tout ce week-end, à East Grinstead. Ils ont, en effet, remporté leur trois rencontres du Five Feathers 2014 en proposant de solides prestations face à des adversaires de qualité. « Le bilan est extrêmement satisfaisant, reconnaît Jeremy Gucassoff. Tous les joueurs du noyau sont maintenant arrivés et nous avons pu directement nous mettre dans le bain en proposant trois bonnes prestations face aux meilleures équipes anglaises. »

Vendredi, ils avaient entamé les hostilités avec un succès 6-3 face à Reading (buts de Conor Harte (2), Alan Sothern, Thomas Balay et Scott Tupper. Le lendemain, ils s’imposaient 1-3 devant East Grinstead grâce à des réalisations de Jonathan Beckers, John Dabin et Alan Sothern. Enfin, dimanche, ils terminaient sur une nouvelle bonne note en battant Canterbury sur le score de 4-2 (buts de Thomas Vanneste, Cédric Charlier, Thomas Balay et Jonathan Beckers).

Jeremy Gucassoff
© East Grinstead

Le Racing veut à présent confirmer ces beaux résultats lors de son entame de championnat avec un premier test sérieux face au Daring, dimanche prochain, à Molenbeek. « Les nouveaux joueurs n’ont éprouvé aucun problème pour s’adapter à notre système et tout le monde se sent bien dans le groupe. Je pense donc qu’effectivement nous serons prêts, dimanche, pour notre premier duel de la saison. »

Le groupe semble donc s’être acclimaté rapidement à son nouveau coach, Simon Letchford, comme le confirme le dernier rempart des Rats. « Simon a su directement imposé sa griffe au Racing. Il est très structuré dans ses entrainements et très professionnel. Il est arrivé avec ses idées auxquelles tout le monde a immédiatement adhéré. Il est très ouvert à la discussion lors des séances collectives ou individuelles. Une qualité très appréciée par les joueurs… »

Mais l’équipe devra pourtant se passer de son capitaine et maître à jouer, Jérôme Truyens, durant le premier tour du championnat. Mais pour Jeremy Gucassoff, l’absence de Tchouk ne devrait toutefois pas handicaper de manière trop importante le club ucclois. « Soyons honnête, on ne remplace évidemment pas un joueur du niveau de Jérôme Truyens aussi facilement. Mais je pense toutefois que l’équipe devrait être suffisamment assez compétitive pour ne pas trop souffrir durant sa période de revalidation. On devra jouer treize matchs sans lui et nous y sommes préparés. »

Entretien : Laurent Toussaint

Racing

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *