LE RACING ET LE DRAGONS DÉJÀ QUALIFIÉS POUR LES PLAYOFFS !

Gantoise – Racing : 1-3. Les Bruxellois ne sont pas tombés dans le piège lors du déplacement toujours périlleux à Gentbrugge. Appliqués, ils ont livré un match sérieux qui leur permet, aujourd’hui, d’être assuré de disputer les demi-finales de Playoffs pour la seconde année consécutive. Tom Boon a marqué à deux reprises sur p.c. et Cédric Charlier a rassuré ses couleurs en inscrivant le dernier but à trois minutes du terme. C’est Maxime Peeters qui a sauvé l’honneur, sur p.c., pour l’équipe locale. Dans quinze jours, le Racing recevra le Dragons, à domicile, pour le grand choc de la division d’honneur, avec en ligne de mire le ticket européen destiné au vainqueur de la compétition régulière.

Louvain – Wellington : 1-2. Les choses se compliquent pour les Universitaires qui viennent de subir leur troisième revers en quatre rencontres après leur triste match nul au Léopold. Avec un bilan d’un point sur douze, le dernier carré s’éloigne donc pour les finalistes de l’an dernier qui ne sont pas parvenus à contrer les assauts du club ucclois, il est vrai, bien inspiré. Agustin Corradini et Ignacio Bergner ont tous les deux marqués sur p.c. tandis que Juane Garreta avait égalisé sur stroke. Il faudra impérativement augmenter le niveau de jeu en EHL pour éviter une terrible déconvenue à Rotterdam. Vendredi matin, à 9h30, Louvain affrontera les Anglais de Beeston en huitièmes de finale.

Watducks – Uccle Sport : 8-0. Les champions en titre n’ont pas fait dans le détail lors de la visite de la lanterne rouge à Waterloo. Ils se sont imposés largement, sans réelle opposition, avec des buts d’Alexandre De Saedeleer (4 p.c.), de Gauthier Boccard (p.c), de Maxime Tys, de Benjamin Van Hove et de Maxime Luycx. La situation à Uccle Sport semble donc irrémédiable et on voit mal comment les Merles pourraient encore se sauver cette saison.

Dragons – Beerschot: 5-0. Après une première période très disputée et de belles occasions franches pour les visiteurs (via John Goldberg), le club de Brasschaat a pris les choses en main pour éviter de s’occasionner des frayeurs inutiles dans la course vers la première place de la compétition régulière et le ticket européen qui l’accompagne. Renaud Pangrazio a montré la marche à suivre. Puis, Felix Denayer (sur stroke), Gilles Petre, Jeffrey Thys, et, à nouveau, Renaud Pangrazio ont donné au score ses allures définitives. A noter encore, en fin de rencontre, l’exclusion de David Van Rysselberghe suite à une explication musclée après un contact avec l’Irlandais Eugene Magee.

Antwerp – Léopold : 3-3. Les Bruxellois peuvent se mordre les doigts avec ce nouveau match nul. En effet, ils méritaient assurément mieux puisqu’ils se sont fait rejoindre en toute fin de partie sur un but contre son camp de John Verdussen, consécutif à un centre d’Erik Van Wanrooy. Le défenseur du Léo a été le héros malheureux de cette rencontre puisqu’après avoir ouvert le score, sur stroke, il a loupé un autre stroke alors que les deux équipes étaient à égalité (2-2). Valentin Pliester et Jonathan Beckers ont marqué les deux autres buts visiteurs tandis que Grégory Gucassoff (sur p.c.) et Peter Mulcair avaient alimenté le marquoir pour les Anversois. Les prochaines semaines s’annoncent capitales pour les deux équipes, l’une dans la course vers le dernier carré, l’autre pour le maintien.

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi 29 mars 2010.


© Nicolas Leroy

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *