LE LÉOPOLD RÊVE TOUJOURS DES PLAYOFFS

Les semaines se suivent et se ressemblent, malheureusement, pour le Pingouin qui doit continuer à lutter alors qu’il sait que son sort est déjà plié. En effet, on voit mal comment le groupe pourrait encore s’en sortir malgré toute la bonne volonté affichée par les joueurs et le staff. Face au Léopold, les Nivellois ont montré de belles choses et sont parvenus à inquiéter à plusieurs reprises, Quentin Walraevens, le gardien local, mais ils ont aussi fait preuve de trop de naïveté dans les échanges et ils ne sont pas parvenus à former un bloc solide pour contrer les assauts bruxellois.

« Nous savons que nous sommes condamnés mais le groupe continue à se battre, expliquait au coup de sifflet final Michel Van den Boer, le coach du Pingouin. Toutefois, notre équipe est jeune et elle commet encore des erreurs qui ne pardonnent pas à ce niveau. C’est ainsi que lorsqu’il faut presser en groupe, si l’un d’entre nous, ne fait pas le travail, c’est le bloc qui vacille et qui s’effondre. Il faut un minimum d’engagements dans les duels et il faut être plus agressif dans le jeu si on veut obtenir des résultats. »

Et effectivement, c’est ce qui a sûrement manqué face à un Léopold bien concentré et appliqué sur son sujet mais qui, même s’il a inscrit cinq buts, dimanche après-midi, doit soigner ses prestations dans le cercle adverse et se montrer beaucoup plus efficace en zone de conclusion. C’est en tous cas l’avis de son entraîneur, Mika Van Cutsem. « Il s’agissait d’un match piège pour nous mais nous avons réalisé une bonne prestation face à un adversaire qui ne nous a pas opposé une grande résistance. L’important pour nous, c’était de prendre les trois points et c’est ce que nous avons fait. »

Et la victoire s’est dessinée rapidement pour les Ucclois puisqu’ils menaient 2-0 à la demi-heure après des buts de Charles Masson et Dimitri Cuvelier. En seconde période, le Léo portait des coups bien placés pour mener 4-0 avec des nouveaux buts de Jonathan Beckers et Jérôme Verdussen. A la 57e minute, sur le second p.c. visiteur, Gilles Jacob sauvait méritoirement l’honneur d’un sleep à plat. Le dernier but de Pierre-Bernard Verstraeten, son premier en division d’honneur, ne changeait plus rien à la rencontre.

« Nous devons rester concentrés pour la suite de la compétition, concluait encore le mentor ucclois. Nous allons aborder des matchs importants puisque nous affronterons le Dragons, le Watducks et Louvain, à deux reprises. Ce sont ces confrontations directes qui vont nous permettre d’arracher notre place dans le dernier carré. Mais lorsque je regarde en arrière, je ne peux m’empêcher de regretter cette défaite face à Waterloo. Elle risque de peser dans la balance lors du décompte final. »

Mais avant de se focaliser sur ces matchs face aux ténors de la division honneur, le Léopold devra d’abord réussir son prochain test important face à la Gantoise, lors de la prochaine journée et emporter obligatoirement la totalité de l’enjeu.

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi 21 mars 2011.


© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *