LE DRAGONS EN ROUTE POUR UN SECOND SACRE ?

Les hockeyeurs belges s’apprêtent, enfin, à faire leur grand retour sur les terrains pour poursuivre la compétition qu’ils avaient interrompu le 21 novembre dernier, à l’occasion de la dixième journée de championnat. Trois remises consécutives, en raison des conditions météo, et la trêve hivernale ont poussé la division d’honneur à quinze semaines d’inactivité. Il sera donc intéressant de voir comment les équipes seront parvenues à gérer cette longue période pour aborder dans les meilleures conditions, le sprint final vers les lauriers nationaux.

Du côté du Dragons, le champion en titre, Colin Batch peut envisager l’avenir sereinement. Les Anversois occupent la première place et sont toujours assoiffés de succès. « Nous voulons remporter un nouveau titre national, explique l’Australien. Nous disputerons chaque rencontre avec la ferme intention de la remporter. Le Dragons est plus fort que la saison dernière mais nos adversaires ont également progressé de manière importante. » Nos derniers représentants en EHL, qui disputeront, Pâques, les huitièmes de finales face aux Allemands de Rot-Weiss Köln, pourront-ils conserver leur vitesse de croisière ?

Lancé à leurs trousses, le Racing, finaliste malheureux de l’an dernier, veut prouver qu’il possède les qualités pour accrocher enfin ce titre qui lui échappe depuis… 1941. Le groupe de Marcelo Orlando sort de l’hiver avec un moral d’acier grâce à son nouveau titre en salle et à sa victoire en Coupe d’Europe en salle C. Le stratège argentin a bien retenu les leçons des derniers Playoffs. Il sait que son noyau est, aujourd’hui, plus expérimenté. La possibilité de disputer les finales sur son terrain, et devant son public, devrait faire le reste.

Du côté de Louvain, actuellement troisième de la hiérarchie, le moral est au beau fixe avant d’aborder le sprint final. Même si les Universitaires ne recueillent pas tous les suffrages auprès des observateurs, ils pourraient fort bien être l’équipe de ce début 2011. Bien cramponnés dans le Top 4, ils semblent avoir retrouvé son style de jeu. L’arrivée des internationaux indiens, Sardar et Sandeep Singh, devrait permettre aux hommes de Mick Beunen de revenir dans la course au titre après deux saisons décevantes.

Enfin, le Waterloo Ducks veut lui renouer avec le succès et une place plus en adéquation avec ses ambitions. Pascal Kina sait comment galvaniser son groupe pour le pousser vers l’exploit. Le Watducks n’imagine pas ne pas intégrer le dernier carré à la fin de la compétition régulière. Pourtant, derrière lui, les candidats ne manquent pas. Comme la saison dernière, le Beerschot a démontré de belles choses peine toujours à la reprise. Le Léopold, de son côté, a retrouvé des couleurs après des semaines difficiles. Les Bruxellois et leur maître à jouer, Lucas Rossi, espèrent venir titiller les favoris pour avoir peut-être la chance de disputer les demi-finales.

En bas de classement, le Pingouin et le Wellington semblent mal en point. Ils tenteront pourtant un baroud d’honneur pour éviter la descente. Du côté du Well, Etienne Tys a été appelé à la rescousse pour éteindre l’incendie laissé par l’Espagnol Oriol Alcaraz. Mais parviendra-t-il à redonner une âme à son équipe ? La mission s’annonce périlleuse, même si l’Antwerp et l’Héraklès, en positions de barragiste, n’évoluaient certainement pas un ton au-dessus lors du premier tour.

Laurent Toussaint, In Le Soir, samedi 26 février 2011.


© Nicolas Leroy

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *