LE DARING RÊVE MAINTENANT D’ARRACHER UN TICKET EUROPÉEN

Les Bruxellois n’ont pas tremblé lors de leur dernier affrontement de la saison régulière qui les conduisait à Gentbrugge, face à un adversaire déjà assuré, depuis plusieurs semaines, de rejoindre le D1, comme en 2008. Il leur suffisait d’engranger un onzième succès pour assurer, enfin, leur qualification pour les Playoffs. Invaincus depuis le 20 octobre dernier, ils n’ont finalement mis que quelques minutes pour prendre l’avantage dans cette rencontre via leur capitaine Geoffroy Cosyns. Ensuite, ils n’ont jamais été réellement inquiétés même si l’équipe locale n’a jamais baissé les bras et qu’elle a réellement joué le jeu jusqu’au coup de sifflet final.

A la pause, le score était déjà de 1-3 à l’avantage des visiteurs (avec deux buts de Tanguy Cosyns, l’homme en forme à Molenbeek) qui proposaient une bonne prestation collective en privilégiant le jeu simple et les passes aux efforts individuels. En seconde période, même si les Gantois se créaient quelques belles opportunités toutes repoussées par un excellent Pol Garcia, c’est le Daring qui accentuait son avance grâce à Alex Van Linthout et Geoffroy Cosyns.

Au coup de sifflet final, les supportes bruxellois pouvaient exulter et fêter cette première historique pour le club. Une juste récompense pour le groupe après une très bonne saison et surtout un excellent second tour. « Je suis naturellement très satisfait de la tournure des événements, reconnaissait tout sourire Michel Kinnen, le coach visiteur. Nous savions qu’il faudrait parvenir à mettre quelques buts pour se libérer complètement. Au fil de la rencontre, nous avons simplifier notre jeu et cela nous a permis de nous mettre à l’abri. »

Du côté de Juane Garreta, tous les regards étaient déjà tournés vers le week-end prochain. L’Argentin, le seul Bruxellois à avoir déjà disputé des Playoffs (à six reprises sous le maillot du Waterloo Ducks et de Louvain) avec Tanguy Cosyns (lui aussi avec le Watducks), sait que son équipe ne sera pas favorite face aux champions de Belgique sortant mais cela ne l’empêche pas de se montrer optimiste au moment d’aborder le sprint final de la compétition. « C’est vrai que sur le papier, nous n’avons rien à perdre. Et c’est tout à notre avantage. Nous devrons aborder ces deux rendez-vous avec la même volonté et le même engagement que les rencontres de ce deuxième tour. Nous sommes dans une excellente spirale et je pense que les Brabançons ont appris à nous respecter après notre récentes prestations. Notre premier objectif, c’est de pouvoir décrocher un ticket pour l’EHL. Et si nous n’atteignons pas la finale, nous aurons toujours une seconde chance en disputant la rencontre pour la troisième place. »

Le duel entre les deux équipes s’annonce passionnant. Et même, si les double Champions de Belgique ont assez logiquement les faveurs des pronostiques, le Daring sera loin d’être un oiseau pour le chat. Il mettra, en tous cas, tout en œuvre pour tenter de jouer un mauvais tour aux Brabançons.

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi 24 mars 2014.

Tanguy Cosyns
© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *