LE BEERSCHOT PARVIENDRA-T-IL À CONFIRMER ?

C’est donc ce dimanche, sur le coup de 15h00 que la BMW Hockey League (et oui, c’est son nouveau nom officiel) reprendra ses droits après plus de trois mois puisque la neuvième et dernière journée remonte en effet au 1er novembre dernier ! Mais le moins que l’on puisse écrire, c’est que la préparation des douze clubs de l’Elite a été quelque peu chahutée en raison des conditions climatiques qui se sont abattues sur notre pays depuis le début 2010. Les joueurs n’ont pratiquement pas touché un stick et ils ont dû, pour la plupart, se contenter de séances de fitness et de préparation physique car les terrains étaient impraticables la plupart du temps. Il est donc difficile de mesurer exactement où en sont les noyaux après cette très – trop – longue interruption.

Et la reprise sera intéressante à plus d’un titre. En effet, les observateurs et les amateurs de hockey se demandent comment le Beerschot, le leader de cette entame de compétition, va gérer la pression qui va inconsciemment naître dans le groupe. Denis Dijkshoorn, le coach anversois, a beau botté en touche en annonçant haut et fort que le club ne s’intéresse pas véritablement à lutte pour les Playoffs. Mais comme l’appétit vient en mangeant, on doute fort que les frères Goldberg n’aient pas l’intention d’accrocher le bon wagon après l’excellent début de saison de leurs couleurs. Dimanche, face à Louvain, qui devra l’emporter pour ne pas rester distancer après une entame plus que chaotique, ce sera déjà un test grandeur nature pour la révélation 2009.


© Philippe Demaret – Okey.be

L’autre rencontre du week-end se déroulera à Waterloo puisque les champions en titre recevront l’Antwerp, toujours prompt à leur jouer un mauvais tour. Les hommes de Murray Richards qui visent également une place dans le dernier carré veulent prendre un bon départ et espèrent surprendre le Watducks sur ses terres. Mais il est certain que John John Dohmen, le stick d’or de l’an dernier, et ses coéquipiers ne se pas prêts à se laisser faire. Les Brabançons voudront assurer au plus vite leur qualification pour le sprint final afin de pouvoir se concentrer sur l’EHL (week-end de Pâques).

Et dans les autres matchs, on suivra attentivement la prestation du Léopold. Les Ucclois occupent l’avant-dernière place au classement après une première partie de saison catastrophique. Le Léo doit réagir au plus vite s’il ne veut pas continuer à sombrer au fil des journées. Il n’est pas trop pour relever la tête et le déplacement au Wellington, privé de certains de ses étrangers.

Du côté d’Anvers, le Dragons, deuxième au classement et toujours invaincu, tentera de poursuivre sa route en s’imposant au Braxgata. A l’Orée, sans Lucas Rossi et Facundo Callioni, retenus en Argentine, cela s’annonce compliqué vu l’étroitesse du noyau même face à une équipe de La Gantoise diminuée en l’absence de ses Sud-Africains. Enfin, à Uccle Sport, on ne voit pas bien ce que les lanternes rouges de la compétition (avec seulement trois petits points) pourront faire contre le Racing. Les champions en salle ont passé l’hiver à s’entraîner et à jouer au hockey et ils ont comme ambition de prouver qu’ils peuvent prendre place de manière durable dans le Top du hockey belge.

Place au sport et à la compétition…


© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *