LE WATERLOO DUCKS SE FAIT PEUR FACE AU LÉOPOLD

Pascal Kina n’a pas loupé ses grands adieux avec le Waterloo Ducks. En effet, pour sa dernière rencontre à la tête de l’équipe brabançonne (il se consacrera désormais à 100% à l’équipe nationale dames), ses joueurs ont livré soixante bonnes minutes avant de bâcler leur fin de match. Ils se sont même offert quelques frayeurs lorsque les Bruxellois sont revenus à un petit but d’écart alors qu’ils étaient encore menés 4-1 à dix minutes du terme. Et Maxime Tys aurait même pu jouer un très mauvais tour au Watducks s’il était parvenu à reprendre le centre d’Agustin Mazzilli qui transperçait la défense locale.

Il faut donc retenir ces soixante premières minutes lors desquelles les visiteurs n’ont eu que très peu voix au chapitre. Tanguy Cosyns n’a d’ailleurs mis que deux minutes 45 pour ouvrir le score. Ensuite, Max Peeters et Gauthier Boccard (2) ont confirmé au marquoir la domination des champions de Belgique. Les Ucclois ne se montraient dangereux que sur p.c. mais Vincent Vanasch se montrait une nouvelle fois intraitable dans sa cage.

« Nous nous sommes malheureusement révoltés beaucoup trop tard, confirmait Mika Van Cutsem, le coach du Léo. Je suis très déçu de notre prestation car nous nous sommes contentés d’être spectateurs de cette rencontre. Nous avons juste profité de la déconcentration de notre adversaire en fin de partie. A côté de cela, nous ne trouvons pas de solution sur penalty et je pense que ce n’est pas encore cette saison que nous y parviendrons. Maintenant, il faut oublier ce match au plus vite et prendre six points lors de nos deux dernières rencontres avant la trêve. Il n’y a que de cette manière que nous parviendrons à assurer au plus vite notre place dans le dernier carré. »

Du côté de Pascal Kina, le ton était plus solennel. « L’équipe s’est mise en difficulté alors que nous avions le contrôle sur la rencontre. Je suis heureux de quitter ce club sur un succès. J’ai passé trois magnifiques saisons à Waterloo. J’ai pris beaucoup de plaisir à diriger ce groupe et c’était un honneur d’avoir eu la chance de travailler avec de grands professionnels comme Thomas Van den Balck, Benjamin Van Hove ou Maxime Luycx

Dès lundi, c’est donc le Néo-Zélandais Shane McLeod qui reprendra donc les rennes du Watducks qui rêve de décrocher un nouveau titre de champion.

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi 5 novembre 2012.


© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.