LE BEERSCHOT S’INCLINE LOURDEMENT À LOUVAIN

Après une trêve hivernale de plus de trois mois ( la dernière journée remontait au dimanche 1er novembre !) et des conditions de préparation extrêmement difficiles, les douze équipes de division d’honneur ont repris le chemin des terrains. Et alors que nombreux étaient ceux qui avaient annoncé des surprises, on a pas été déçu lors de cette dixième journée. Tous les regards étaient naturellement tournés vers Kessel-Lo où les leaders surprises du championnat rendaient visite à Louvain. Une rencontre que les Universitaires prenaient en main, dès l’entame des débats. Appliqués et volontaires, ils ne laissaient pas le moindre espace au Bee qui se contentait de subir (5-1). Tout bénéfice pour le Dragons qui prend la tête de la BMW Hockey League grâce à son beau succès lors de sa visite au Braxgata (1-3).

A Waterloo, le Watducks, au complet, recevait l’Antwerp, auteur d’une préparation convaincante ces dernières semaines. Les Brabançons ont fait le gros dos durant 35 minutes avant de profiter de dix minutes de folie pour inscrire trois buts. Les Anversois de leur côté pouvait revendiquer autre chose mais vu leur maladresse sur p.c. (0 sur 9). Au final, les coéquipiers de John John Dohmen – qui a reçu officiellement son stick d’or des mains de Kristof Vliegen – font une bonne opération en prenant la totalité de l’enjeu (4-0) face à un concurrent direct. Enfin, toujours pour la lutte pour une place de demi-finaliste, le Racing n’a pas réussi mieux qu’un match nul 4-4 lors de sa visite à la lanterne rouge, Uccle Sport.

Dans le bas du classement, le Léopold a sombré un peu plus en s’inclinant 3-2 au Wellington. Rien ne va plus pour le Léo qui devra continuer à composer ces prochains mois sans son gardien Mathieu Van Beneden. Il faut rapidement un déclic du côté de la Drève d’Argenteuil sinon cette saison 2009-2010 tournera définitivement au cauchemar. On notera enfin la victoire de la Gantoise en visite à l’Orée (2-3).

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi 08 février 2010.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.