JEFFREY THYS : « C’ÉTAIT LE MOMENT DE FRANCHIR UN NOUVEAU CAP »

Actualités chargées pour Jeffrey Thys (25 ans) ces dernières heures. Après que Marc Lammers ait confirmé son retour en équipe nationale pour la préparation du prochain Championnat d’Europe, l’Anversois a annoncé qu’il rejoignait Rotterdam, le récent champion des Pays-Bas, pour les deux saisons à venir.

Jeff, ce transfert est une petite surprise ?
« C’était le moment pour moi de franchir un nouveau cap. De plus, je vais pouvoir mener de front ma carrière sportive et professionnelle puisque je travaillerais, également, à Rotterdam. C’est un magnifique défi qui s’offre à moi. Cette année à la Vlerick Business School, à Gand, m’a fait énormément de bien à tous les niveaux. Je me suis fixé de nouveaux objectifs professionnels et ce transfert me permettra de combiner parfaitement le hockey et le professionnel. J’ai naturellement parlé de ce choix avec Marc Lammers, qui même s’il préfère que les joueurs belges continuent à évoluer en division d’honneur, a parfaitement compris mon choix. »

C’est, également, enfin, ton grand retour en équipe nationale ?
« Je suis heureux et très honoré d’effectuer mon retour en équipe nationale. Marc est l’entraîneur et c’est lui qui, avec son staff prend les décisions. Il savait que j’étais disponible pour un retour dès la fin du mois de juin. Et il a décidé de me donner ma chance de démontrer mes qualités. C’est à moi de saisir cette opportunité et de prouver que j’ai le nouveau pour réintégrer cette équipe. J’ai disputé une bonne saison mais cela n’est plus important à l’heure actuelle. Je dois prouver que j’ai ma place dans cette équipe. Mon ambition est de bien m’entraîner cet été pour intégrer l’équipe. Ensuite, nous verrons si je reçois ma chance pour le Championnat d’Europe. Mais je suis de retour sur le long terme. Je reviens pour une longue période et pas seulement cet été. Je veux disputer les Jeux de Rio. »

Pourquoi avais-tu décidé de faire cette pause ?
« J’ai souhaité consacrer une année complète à mes études. Après mon cycle universitaire, j’ai eu une occasion unique de m’inscrire à la Vlerick Business School. Mais il s’agissait d’études à temps plein avec des horaires complets. Et je ne pouvais pas louper les cours.  C’est ce qui m’a poussé à prendre cette décision. Mais je connaissais les risques vis-à-vis de l’équipe nationale. Le hockey est important, mais les études et le travail également. »

Tu as suivi les exploits des Red Lions à Rotterdam ?
« Bien entendu. L’équipe tourne extrêmement bien et il y avait une véritable cohésion lors de la World League. Elle est, aujourd’hui, consciente de son potentiel et la confiance est totale. Mais ce n’est pas tout. Ce groupe possède un talent incroyable et il est extrêmement bien préparé physiquement. Les Red Lions vont certainement lutter pour remporter des titres et gagner des médailles. La concurrence sera très importante dans le noyau mais c’est aussi une garantie pour obtenir les meilleurs résultats. »

Entretien : Laurent Toussaint

Jeff Thys © Frank Uijlenbroek
© Frank Uijlenbroek

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.