ARTHUR VAN DOREN RÊVE D’EXPLOITS AVEC LES RED LIONS MAIS AUSSI AVEC LE DRAGONS

C’est mardi dernier que Marc Lammers, le nouveau coach des Red Lions, a dispensé son tout premier entraînement à la tête de l’équipe. Il a également profité de cette occasion pour annoncer sa sélection pour le Champions Trophy (un tournoi qui voit s’affronter les huit meilleures équipes mondiales) qui se déroulera en Australie, dès le 1er décembre prochain.
Et, parmi les 19 joueurs que le Néerlandais emmènera avec lui à Melbourne, on retrouve Arthur Van Doren, considéré comme l’un des plus grands espoirs du hockey belge. Le défenseur du Dragons (18 ans) fêtera ainsi en grande pompe ses premières sélections sous le maillot des Red Lions. « C’est vrai que j’étais un peu surpris de faire partie de cette liste. Mais, tout au fond de moi, j’espérais évidemment en faire partie. Je suis heureux de faire partie de ce groupe. Mon intégration s’est extrêmement bien déroulée car il est très ouvert. A côté de cela, je connaissais déjà la plupart de ses joueurs puisque j’ai la chance de les côtoyer en championnat depuis de nombreuses années. »

Et si l’Anversois a encore tout à prouver sous le maillot national, tout le monde sait de quoi il est capable puisqu’il éclabousse de tout son talent ses prestations en club, que ce soit en division d’honneur ou en EHL. Champion d’Europe en moins de 21 ans (U21) durant l’été, il va donc effectuer le grand saut chez les A. « A court terme, je veux d’abord apprendre au maximum. Ensuite, je souhaite acquérir de l’expérience au plus haut niveau et remporter des trophées. Je veux m’imposer une pression positive pour atteindre des résultats. C’est comme cela que je fonctionne. »

Arthur Van Doren peut, en tout cas, compter sur le soutien de son directeur d’école et de ses professeurs pour atteindre ses objectifs. Etudiant en rhéto à Brasschaat, il doit jongler entre les cours et ses entraînements pour réaliser son rêve et avoir une chance de réussir une carrière comme celle de son idole, son coéquipier du Dragons, Felix Denayer. « A 18 ans, il disputait déjà les Jeux olympiques de Pékin. A ce moment-là, je n’avais que 14 ans et je dois bien avouer que cela a eu un gros impact sur moi et sur la suite de ma carrière. Aujourd’hui, c’est fantastique de pouvoir jouer à ses côtés. J’ai toujours reçu énormément de soutien et d’encouragements de mon club. Cela m’a permis de progresser si rapidement. »
Mais le jeune homme garde les pieds sur terre. Il n’oublie pas non plus qu’il doit continuer à faire ses preuves avec son club pour poursuivre son ascension. Et ce, même si cette saison avec le Dragons s’annonce plus délicate que les précédentes. « Nous savions que cette année serait difficile vu les départs de quatre titulaires. Mais nous gardons ce bon mélange entre expérience et jeunesse. Mais cela tourne mieux pour nous depuis quelques semaines. Espérons que nous pourrons continuer de la sorte et atteindre notre objectif qui reste le top 4 ! »

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi 12 novembre 2012.


© Nicolas Leroy

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.