UN LÉGER MIEUX MAIS IL RESTE BEAUCOUP DE TRAVAIL

Les Red Lions ont entamé le Masters de Düsseldorf par une défaite face aux Pays-Bas (3-0). Comme dimanche, à Zoetermeer, les Belges ont subi une grosse partie de la rencontre même s’ils ont très bien défendu en première période. Après quinze premières minutes d’observation avec une possession de balle néerlandaise mais un excellent press de la Belgique, ce sont les joueurs de Colin Batch qui héritaient du premier p.c. de la rencontre (ce sera d’ailleurs le seul du match). Mais la balle était mal stoppée et les Oranje pouvaient partir en contre-attaque. Sur la suite de l’action, Roderick Weusthof profitait du premier moment de flottement dans le cercle de Vincent Vanasch pour ouvrir le score.

Quelques minutes plus tard, les Lions se créaient la première occasion digne de ce nom. La balle remontait rapidement tout le terrain via Benjamin Van Hove, Alex de Paeuw et Gauthier Boccard mais Jérôme Dekeyser plaçait la balle au-dessus de la cage de Jaap Stockman. Les Belges récupéraient beaucoup de balles dans le jeu mais n’en faisaient malheureusement pas très bon usage. « C’était déjà beaucoup mieux que dimanche, surtout en première période, reconnaissait Colin Batch à l’issue de la partie. Nous avons bien défendu mais nous avons perdu trop rapidement la balle. Nous allons poursuivre le travail tout au long de ce week-end de compétition. »

Dès la reprise, ce sont à nouveau les Néerlandais qui se montraient les plus dangereux. Et à la 40e minute, Roderick Weusthof doublait la marque suite à une nouvelle erreur de marquage. Six minutes plus tard, c’était même la douche froide lorsque Valentin Varga se présentait tout seul devant le gardien belge qui ne pouvait rien faire pour l’empêcher d’inscrire le numéro 3. Et les Pays-Bas ne lâchaient pas leur emprise sur la rencontre. Varga était même tout près du doublé mais sa tentative de lobe était bien déviée par le gardien du Waterloo Ducks. « Nous encaissons trois buts sur trois erreurs de marquage. Les attaquants néerlandais se sont à chaque fois retrouvés isolés devant ma cage. Et face à une nation de ce calibre, cela ne pardonne pas. »

A dix minutes du terme, les Oranje héritaient encore d’un penalty mais la balle était également mal stoppée. « Nous avons bien défendu et nous avons gardé une bonne structure durant les 35 premières minutes de jeu, reconnaissait de son côté, Elliot Van Strydonck. C’était clairement bien mieux que dimanche. Malheureusement, il y a eu beaucoup trop de déchet technique lors de nos reconversions offensives.»

Samedi, ce sont les redoutables Allemands qui se dresseront sur la route des Red Lions (coup d’envoi à 13 heures). A noter que Colin Batch devrait récupérer John John Dohmen pour cette rencontre.

Laurent Toussaint (à Düsseldorf)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *