Roelant Oltmans quitte la Malaisie et rejoint Kampong

Le Néerlandais de 66 ans a quitté son poste de sélectionneur de l’équipe nationale du Pakistan le 31 juillet dernier. Dans une lettre envoyée aux médias, Roelant Oltmans a cité comme causes principales de son départ le Covid-19, ainsi que son éloignement de sa famille pendant cette période. En poste depuis les Jeux asiatiques de Jakarta, en 2018, juste après que la Malaisie ne loupe sa qualification pour les Jeux de Tokyo après avoir perdu contre le Japon en finale malgré une avance de 5-2 au marquoir durant la rencontre, l’entraîneur néerlandais le plus titré (champion du monde avec les dames en 1990, champion olympique avec les messieurs en 1996 à Atlanta et champion du monde en 1998 avec les messieurs) souhaitait revenir chez lui. « Alors que le virus semblait de plus en plus sous contrôle, il y a 2 mois, nous devons constater que dans de nombreux endroits, le nombre de cas augmente à nouveau et que les voyages deviendront de plus en plus difficiles et qu’ils pourraient même être interdits dans de nombreuses régions du monde. Après un certain nombre de discussions avec le président de la Fédération, j’ai décidé de démissionner et cela a finalement été accepté. Pour être honnête, nous avons eu une discussion sur la période de préavis et je suis très reconnaissant au président m’a donné la possibilité de partir le 31 juillet. Je suis parti des Pays-Bas depuis environ 9 ans, avec ma longue période indienne, et sans ce virus Covid-19, j’aurai presté jusqu’à la fin de mon contrat. Mais avec cette situation incertaine, j’ai opté pour ma famille et pour mon bien-être personnel. »

Roelant Oltamns succède donc à Alexander Cox qui avait quitté Kampong à l’issue de la saison précédente après 8 ans comme coach principal et 2 titres en Hoofdklasse (2017 et 2018). Avant cela, en 2016, il avait également permis au club d’Utrecht de remporter la prestigieuse EHL. « Avec Roelant, nous avons la bonne personne au bon endroit », explique Paul van den Putten, membre du conseil d’administration. « Nous recherchions à la fois un formateur et un coach expérimenté pour succéder à Alexander, quelqu’un qui a l’habitude de travailler avec des internationaux et de donner une chance aux jeunes. Surtout dans cette période difficile avec le coronavirus, les années d’expérience internationale de Roelant constitueront un précieux avantage. »

De son côté, l’ancien coach de Laren et de Bloemendaal se réjouit de relever ce challenge pour les 4 prochaines saisons. « Je suis heureux que cette période incertaine m’ait donné l’opportunité de travailler dans l’un des plus grands clubs néerlandais. Celui-ci possède une énorme tradition et il a fait émergé de nombreux joueurs de très haut niveau. Notre ambition est non seulement d’obtenir des résultats à court terme, mais aussi de trouver la recette pour installer Kampong au plus haut niveau sur le long terme. J’ai hâte de travailler avec Alex Verga et Pieter Bos et toutes les autres personnes impliquées dans ce projet. »

Photo : Frank Uijlenbroek / WorldSportPics – FIH.

Commentaires