PHILIPPE GOLDBERG : « MON OBJECTIF EST DE POUVOIR COACHER UN JOUR AUX JEUX OLYMPIQUES ! »

Le bilan des Red Lions étaient donc plus que satisfaisant après le dernier succès conquis face à la Corée du Sud. Le staff de l’équipe nationale pouvait se réjouir des prestations du groupe au pays des Black Sticks. Un encadrement dans lequel on retrouvait, pour la première fois, un « Trainee Coach » en la personne de Philippe Goldberg, l’ancien cadre de la BNT – et capitaine du Beerschot – en charge des U18 et assistant de Jeroen Delmee chez les U21.

Philippe, pourquoi faisais-tu partie du voyage en Nouvelle-Zélande ?
« La Fédération m’a offert une très belle opportunité en pouvant faire ce voyage avec le staff. J’étais du voyage pour apprendre et pouvoir suivre la même ligne de conduite dans le coaching de nos jeunes boys. Ce fût un plaisir de refaire partie de ce groupe et de travailler avec le staff de la BNT. »

Lors de la dernière conférence de presse de l’équipe nationale, Colin Batch a insisté sur l’importance de former de bons entraîneurs belges pour encadrer nos équipes nationales. J’imagine que c’est également ton avis.
« Il est important d’encadrer nos jeunes joueurs de manière professionnelle le plus tôt possible. Le but est naturellement de les préparer le mieux possible à une éventuelle sélection en A. Cela passe avant les résultats, des titres en jeune c’est bien, mais sortir deux ou trois joueurs par catégorie, c’est encore mieux. »

Est-ce que tu as eu l’occasion de travailler sur des aspects spécifiques durant ce stage en Nouvelle-Zélande ?
« J’ai participé à toutes les discussions tactiques d’avant et d’après match. A côté de cela, j’ai travaillé sur la conception d’une base de données pour Colin Batch et pour les U18. J’ai énormément de matière pour l’avenir et de nouvelles idées à développer, je suis impatient de reprendre les entrainements et de mettre tout cela en pratique. »

Quels sont tes objectifs à court terme ?
« Je veux garder un parfait équilibre entre mon boulot et ma vie de famille. J’ai choisis ce métier par passion, mais comme tout le monde le sait ce n’est pas vraiment un job dans lequel on peut prester un horaire 9/17 et je veux avant tout être présent pour mes proches. Au niveau sportif, je veux terminer dans le top 4 avec les dames du Braxgata et parmi les huit premiers avec le Beerschot. Enfin, je veux réussir une bonne coupe d’Europe en Juillet avec les U18 à Kampong. »

Et pour la suite de ta carrière… ?
« Mon objectif est de pouvoir coacher, un jour, une équipe nationale aux Jeux olympiques. Je suis bien conscient que ce n’est pas évident comme but, mais j’ai appris que dans la vie, il faut oser mettre la barre très haut. Personne n’aurait osé parier un euro cent sur notre qualification à Manchester en 2007 alors qu’il s’agissait de notre objectif et surtout d’un véritable rêve pour le groupe. En attendant, je sais ce qu’il me reste à faire : bosser comme un arraché pour y parvenir peut-être un jour. »

Entretien : Laurent Toussaint


© ARBH

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *