L’Herakles humilie Arminem et rejoint les 8e de finale

Pour le retour en EHL, les Lierrois n’ont pas tergiversé. Ils ont proposé une prestation quasi parfaite face à Arminem qui n’a pas réellement eu voix au chapitre durant les 60 minutes. Dès la 6e minute, Mattia Amorosini montrait la marche à suivre à ses partenaires. 120 secondes plus tard, Amaury Keusters doublait déjà la marque alors que Diego Arana inscrivait le numéro 3 alors que le match n’avait pas encore débuté depuis 10 minutes. Les bruyants supporters de l’Herakles étaient aux anges et ils pouvaient tranquillement faire le spectacle dans les tribunes. A la 20e minute, Diego Arana s’offrait un doublé et plaçait son équipe sur du velours. La rencontre était réellement à sens unique et Amaury Timmermans ne touchait pas la moindre balle durant l’ensemble de la première période. Juste avant le retour aux vestiaires, Louis Hottlet permettait déjà aux siens de mener 5-0.

La seconde période débutait sur les mêmes bases puisque Nicolas De Kerpel s’illustrait à son tour sur penalty (34e). Nick Haig prenait lui aussi part à la fête en inscrivant le numéro 7, lui aussi, sur p.c. avant qu’Anthony Van Stratum n’alourdisse encore un peu plus le score en s’offrant, lui aussi, un doublé (42e et 44e). Darran Bisley faisait alors monter au jeu son gardien remplaçant, Fransesco Mittrota pour le dernier quart d’heure. Les Autrichiens encaissaient un 10e but  sur penalty des œuvres de Joaquin Puglisi à la 54e minute.

« Nous avons été très efficaces lors du premier quart-temps », reconnaissait le capitaine lierrois, Amaury Keusters. « Mais nous avons surtout fait ce que nous avions à faire. Nous ne pouvions pas venir ici et sous-estimer nos adversaires. Nous avons proposé une prestation sérieuse et appliquée pour inscrire 10 buts. Nous avons fait tourner tout le groupe pour permettre à chacun d’engranger de l’expérience. Nous avons dit à la pause qu’il ne fallait surtout pas relâcher notre emprise sur la rencontre et continuer de la sorte jusqu’au coup de sifflet final. Nous devons évidemment utiliser ce week-end européen pour continuer à grandir et progresser pour la suite de la compétition en division d’honneur. Nous affronterons théoriquement Kampong, ce dimanche. C’est une des meilleures équipes européennes et nous devrons donc être très réalistes en zone de conclusion. Il faudra rester serein et éviter d’encaisser trop rapidement. Nous avons engrangé un maximum de confiance face à Arminem et nous jouer avec le même esprit, demain. »

Ce succès permet aux Lierrois de rejoindre les 8e de finale de cette 13e édition de l’EHL. Ce dimanche, à 14h15, ils devraient retrouver sur leur route les Néerlandais de Kampong (qui les avaient privé d’une place en finale de la compétition en 2018) qui se sont facilement débarrassé des Russes de Minsk en fin d’après-midi (8-1).

Laurent Toussaint (à Barcelone).

Photo : Frank Uijlenbroek/World Sport Pics.

Commentaires