LES RED LIONS ARRACHENT UN MATCH NUL FACE À L’ALLEMAGNE

Après la prestation en demi-teinte de jeudi face aux Pays-Bas, à l’Ergo Masters de Düsseldorf, la Belgique s’est reprise de la plus belle des manières lors de son deuxième match, programmé ce samedi midi, en arrachant le match nul à cinq minutes du terme (3-3). Et ce sont d’ailleurs les Red Lions qui se montraient les plus dangereux en début de rencontre. Après un premier penalty de Tom Boon qui passait juste à côté de la cage de Max Weinhold, Gauthier Boccard ouvrait la marque fort méritoirement dès la onzième minute de jeu. Un but qui réveillait les Allemands qui se créaient alors une première occasion de but avant d’égaliser, à la 18e, via Matthias Witthaus dont le tir était dévié dans le but par le stick de Benjamin Van Hove.

Et les protégés de Markus Weise ne lâchaient pas leur emprise. En seulement sept minutes, ils marquaient, à nouveau, à deux reprises par Christian Zeller et Jan-Marco Montag sur penalty. Le score était très sévère pour les Belges qui livraient une excellente première période. Gauthier Boccard était tout près de réduire la marque mais c’est finalement, sur le deuxième p.c. des Lions que Xavier Reckinger envoyait un shot puissant dans les filets de Weinhold (3-2). « C’est vrai que notre structure était bien plus en place que jeudi face aux Pays-Bas, reconnaissait le joueur du Braxgata. Nous avons beaucoup mieux joué mais c’était, il faut bien le reconnaître, face à une équipe allemande qui n’était certainement pas à son meilleur niveau. Mais nous commençons enfin à trouver nos marques avec la nouvelle structure mise en place depuis plusieurs matchs. Les joueurs se sentent de plus en plus à l’aise car ils voient que celle-ci fonctionne quand elle est bien appliquée. Enfin, je pense également que c’était important de marquer les esprits de nos adversaires du jour, en leur montrant qu’ils peuvent compter sur nous pour les JO. »

En seconde période, les échanges étaient plutôt équilibrés. Les deux équipes obtenaient des p.c. qui ne donnaient rien. A la 63e minute, Thomas Briels avait la balle du 3-3 au bout du stick mais la balle était contrée. C’est ensuite, Florent Van Aubel qui buttait sur le gardien allemand. Mais, une minute plus tard, c’est finalement Maxime Luycx qui trouvait la clé d’un sleep puissant. Le match nul était parfaitement logique et mérité pour les Lions qui avaient enfin retrouvé une bonne partie de leurs sensations. « Je suis heureux du résultat mais j’aimerais bien être encore plus content, concluait encore Colin Batch, sur le chemin menant aux vestiaires. C’est une bonne performance pour l’équipe mais on doit continuer à développer notre système de jeu. Je prends cette rencontre dans un ensemble après nos premières prestations face aux Pays-Bas et en regardant déjà vers demain avec ce duel face à l’Espagne. Nous continuons à franchir des étapes dans notre processus de préparation sur le terrain et en dehors. Nous poursuivons notre travail minutieux. »

Demain, c’est face à l’Espagne que la Belgique terminera son tournoi (12h30). Un match lors duquel Manu Leroy aura la chance de démontrer ses qualités puisqu’il disputera son deuxième match international après celui des Pays-Bas, dimanche dernier à Zoetermeer. On notera encore que Tom Boon passera une radiographie de la main gauche, cet après-midi, car il ressent une douleur au pouce suite à une chute dans le cercle en début de rencontre.

Laurent Toussaint, à Düsseldorf.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *