DORIAN THIÉRY : « JE ME SENS PRÊT À AFFRONTER DE NOUVEAUX DÉFIS »

Cela fait déjà plus d’un an et demi que Dorian Thiery s’entraîne de manière ponctuelle avec les Red Lions. Sa première sélection remonte d’ailleurs à un solide Belgique –Australie organisé sur le terrain de l’Herakles, quelques semaines avant les J.O. de Londres. Le Bruxellois a été l’un des joueurs en vue de la sélection U21 qui a terminé à la sixième place de la dernière Coupe du monde en Inde. Normal donc que Marc Lammers décide de le rappeler chez les A pour poursuivre la préparation de la Finale de la World League. Mais pas de quoi mettre une pression supplémentaire sur les épaules du milieu de terrain du Léopold qui reste toujours calme et lucide concernant son avenir.

Dorian, cette sélection avec les Red Lions, c’est une juste récompense pour le travail accompli depuis des mois ?
« J’ai l’impression que cette sélection est clairement due à l’énorme travail physique et mental que j’ai réalisé au cours de ces douze derniers mois. Je pense avoir réussi à tirer les leçons du passé. J’ai vraiment grandi grâce aux multiples expériences que j’ai vécues durant ces trois dernières années. C’est clairement ce qui m’a permis d’arriver là où j’en suis aujourd’hui. »

Comment as-tu appris la nouvelle ?
« J’ai appris officiellement la nouvelle, il y a deux jours, via le staff de l’équipe A. Mais j’avais déjà eu une petite discussion le dernier jour à New Delhi, avec Marc Lammers qui m’a confié qu’il avait fort apprécié mon travail en U21 durant cette Coupe du monde. »

Pourquoi n’as-tu pas rejoint le groupe à Alicante ?
« Tout simplement parce que ce n’était pas prévu et parce que j’avais également besoin de repos après la compétition en Inde. Voilà pourquoi nous avons pris la décision avec le staff de me laisser une semaine complète de récupération. »

Quel bilan tires-tu de ta Coupe du monde avec les U21 ?
« Personnellement, j’ai un goût de trop peu suite à la défaite contre la France. Nous étions capables de faire mieux. Mais maintenant, c’est déjà du passé. Nous devons aller de l’avant. Mais ce que je ressorts vraiment de cette Coupe du monde, c’est que nous avons abordé cette compétition de manière très professionnelle, grâce à l’encadrement du staff. Nous avons connu des hauts et des bas, mais nous sommes restés tout le temps « pros ». C’est en continuant comme cela que ce paiera dans le futur. »

Quel a été le retour de Marc Lammers et de Philippe Goldberg ?
« Le bilan est assez positif. Je pense avoir réalisé un bon tournoi. J’ai acquis une grande discipline et beaucoup de maturité durant le stage et j’ai veillé à beaucoup travailler physiquement. Ce sont d’ailleurs les points qui ont été mis en en évidence par Marc Lammers, Philippe Goldberg et Jeroen Delmee. Je leur dois beaucoup. Ils m’ont beaucoup aidé à m’améliorer grâce à leurs remarques toujours constructives. Mais je suis conscient que le niveau de l’équipe A est tellement élevé, qu’il faudra encore travailler dur pour en faire partie comme titulaire. »

Pas trop sur les rotules après cette première partie de saison bien remplie ?
« Je récupère assez bien car nous étions parfaitement préparés. Cela veut dire que je me sens prêt à affronter de nouveaux défis. Je ferai en tous cas tout pour être à la hauteur des attentes ! »

Entretien : Laurent Toussaint

Dorian Thiery Red Lions

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *