AUDRY RENAER FAIT LE BILAN DU TOURNOI AU POLO

Audry, quel est le bilan de ce tournoi au Polo de Barcelone ?
« Le tournoi était tout simplement super. Nous avons pourtant réalisé une prestation très moyenne face au Polo de Barcelone pour notre première rencontre. Nous avons commis quelques erreurs qui nous ont couté chers. N’oublions pas non plus qu’il s’agissait de la première fois que nous retouchions un stick. Après, nous avons progressé avec une meilleur vitesse dans notre jeu, beaucoup de possession de bal, et pas mal d’entrés dans le cercle même si nous n’avons pas encore inscrit assez de buts. Nous avons combiné un bon hockey et quelques chouettes sorties ensemble. De quoi bien resserrer notre esprit d’équipe. Je pense que ce tournoi a été un plus et cela aura certainement un effet positif pour Louvain au deuxième tour même si nous avons encore beaucoup de progrès à accomplir. »

Vous avez corrigé les erreurs du premier tour ?
« Les quelques erreurs du premier tour ont été corrigées : imprégner une bonne vitesse de jeux, augmenter la possession de la balle et conserver un bon fighting spirit. Mais il nous reste encore des points à améliorer comme notre condition physique, les entrées dans le cercle sont encore trop improductives et la défense doit pouvoir disputer 70 minutes en restant bien concentrée. Et cela afin d’éviter d’encaisser des goals stupides. »

Waterloo parviendra-t-il à rester invaincu jusqu’à la fin du championnat ?
« Le Watducks sera battu avant la fin du championnat régulier même si ils ont pour l’instant la meilleur équipe du championnat. »

Que penses-tu de l’arrivée de Sardar Singh ? Selon le site officiel du tournoi, il a été aligné durant une partie des deux dernières rencontres.
« Et bien je ne peux pas t’en dire grand-chose puisque… nous n’avons pas encore vu notre super Indien. Et d’ailleurs, d’après moi il ne viendra jamais. En fait, c’était mon frère Nicolas qui était au Polo avec nous et qui a joué avec son maillot. »

Une dernière question sur l’équipe nationale, après ton frère Thierry, c’est toi qui t’apprêtes à faire les beaux jours de Red Lions puisque tu as rejoint le groupe pour le stage en Australie ?
« Je pense que j’ai encore un long chemin à parcourir avant d’en arriver au niveau de mon frère. Et ce à différents aspects : condition physique, défensivement et surtout mentalement… Mais pourquoi pas… »

Entretien : Laurent Toussaint

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *