MEDAILLE D’ARGENT POUR LES RED LIONS A L’EURO

Pour leur toute première finale d’un Euro, les Red Lions ne voulaient pas louper le rendez-vous fixé avec leurs supporters. Et dès l’entame de la rencontre, ils montraient un visage extrêmement offensif et s’installaient dans le camp allemand. Mais Nicolas Jacobi se mettait en évidence sur les différentes tentatives belges. Les champions d’Europe en titre retrouvaient ensuite des couleurs et c’est Vincent Vanasch qui devait s’illustrer pour garder ses filets inviolés.

En début de seconde période, le stade pouvait enfin exulter lorsque Tom Boon, lancé par Felix Denayer, envoyait un obus dans la cage de Jacobi. Mais la joie était de très courte durée puisque trois minutes plus tard, Martin Zwicker se promenait dans le cercle belge et égalisait. Les Allemands prenaient alors l’ascendant et Benajmin Wess donnait l’avantage à ses couleurs. A huit minutes du terme, Sébastien Dockier voyait son tir repoussé par l’équerre du but et moins d’une minute plus tard, sur une nouvelle contre-attaque rapide, Oliver Korn mettait fin aux derniers espoirs des Lions…

Réactions :

Jérôme Truyens : « Je suis persuadé que si nous avions marqué plus rapidement, la rencontre aurait été toute autre. Je ne peux toutefois pas expliquer ce qui n’a pas fonctionné. J’ai moi aussi raté une belle occasion de prendre l’avantage au marquoir. Mais on savait que dans une finale, cela se jouerait sur des détails. La balle n’a peut-être pas roulé dans notre sens. Mais nous voulions vraiment décrocher cette médaille d’or devant notre public. »

Xavier Reckinger : « Nous avons disputé une bonne finale. Mais pour la remporter, nous aurions dû être excellents. Je suis néanmoins satisfait avec cette médaille d’argent. Il ne faut pas oublier d’où on vient. Nous progressons extrêmement vite mais cette petite claque va nous remettre les idées en place. Il faut garder les pieds sur terre et se remettre au travail pour les prochaines échéances qui s’annoncent en 2014. »

Jérôme Dekeyser : « J’ai décidé de tirer ma révérence en équipe nationale car cela faisait  déjà quelques mois que cela devenait difficile de suivre le rythme. Je récupère moins facilement des petites blessures et mon corps a du mal à suivre la cadence. Je n’ai peut-être pas réalisé mon meilleur tournoi mais j’ai travaillé dur pour l’équipe. Je sais que la relève est prête pour réaliser d’excellents résultats. Quand je vois l’évolution en neuf ans, c’est remarquable. Nous ne sommes plus très loin des buts que nous nous sommes fixés comme empocher une médaille lors de la prochaine Coupe du monde. »

Allemagne à l'Euro

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.